63ème étape : Rabanal-del-Camino Ponferrada

Aujourd’hui fut l’étape la plus haute de mon voyage. La Cruz de Ferro est plantée à 1530 mètres. Cette croix est perchée tout en haut d’un grand mât au pied duquel, depuis toujours, les pèlerins déposent des pierres en un grand tas.

Le brouillard était tel que je pouvais à peine distinguer la croix qui le transperçait. C’est à peine une demi-heure plus tard que le soleil l’évapora.

À mes pieds les nuages, comme des draps de soie blanche, glissaient lentement entre les montagnes, grandes dames pudiques qui se découvraient progressivement. Il n’y avait qu’elles, le vent, le ciel, le soleil, et moi.

Quelques kilomètres plus loin je rencontrai un drôle de type qui, de l’unique maison habitable du village abandonné de Manjarin, s’est donné pour rôle de sonner une cloche au passage de chaque pèlerin. Je me réjouis de lui donner une occupation pour la journée.

Je poursuivis ma route dans ce fantastique paysage, précédé de mon ombre qui chaque matin me rappelle : « toujours plus à l’ouest ! » .

L’après-midi fut une longue descente vers Ponferrada, dans un sentier abrupt et caillouteux où à chaque pas la prudence est requise.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « 63ème étape : Rabanal-del-Camino Ponferrada »

  1. Tu ne vas pas tarder à entrer en Gallice alors! Fais gaffe, ils sont, dans le monde hispanophone, ce que sont les belges pour les français: toutes les blagues belges que tu connais sont directement traduisibles en espagnol en changeant « belge » par « gallego »!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s