54ème étape : Hornillos-del-Camino Castrojeriz

Aujourd’hui, ceux qui connaissent le Tchad apprécieront la comparaison : le chemin était boueux comme Walia en saison des pluies. La terre était si attachante que les chaussures s’alourdirent d’un bon kilo.

Une coréenne s’en va demain, du coup elles ont tenu à m’inviter au restaurant. Je ne vois pas trop le rapport, mais je ne suis pas du genre à décliner ce genre d’heureuse initiative. Et puis c’était jour d’élection en Corée : je crois qu’elles avaient besoin de boire pour oublier le résultat qui n’en satisfaisait aucune.

Le chemin est un petit peu lassant, dans ces hauts plateaux autour de Burgos. Il y a 10 km entre chaque village, et le paysage ne change pas.

Publicités

11 réflexions au sujet de « 54ème étape : Hornillos-del-Camino Castrojeriz »

  1. 🙂 Je reconnais aussi le Tchad dans « je ne suis pas du genre à décliner ce genre d’heureuse initiative ». Vive les volontaires !! Idem pour « le paysage ne change pas »…
    Vive la pluie !!!
    bizzzzzzzzzzzz

    • Oui c’est bien tchadien ça de ne refuser aucune invitation! tu as raison, on ne perd pas les bonnes vieilles habitudes, et le resto c’est quand même mieux que les bocadillos sans rillette, non ? 😉

  2. Salut Vianney
    Tu mangeais au restaurant ce midi
    Nous c’était PPVR au CDS ce midi, pour marquer la fin de l’année
    Les volontaires ne seront pas nombreux la semaine prochaine
    Je m’étonnais de ne pas avoir de tes nouvelles mais nous avons reçu deux étapes en un seul envoi
    Bon courage dans la suite de ton périple
    Kenavo

    • Merci 🙂 Pour ma défense, j’écris fatigué, sur un télephone, sans correcteur d’orthographe, dans un pays où pour dire bonjour on dit « ola »…
      Ok ce n’est pas une excuse 🙂

      • la vieille tante bien désagréable…
        Mais enfin je suis tes aventures avec beaucoup d’intérêt et de compassion pour cette traversée de la Castille: déjà en voiture, c’est mortel, alors j’imagine qu’à pied, ce doit être une antichambre de l’enfer (surtout en été!)
        Sais-tu que bien des Espagnols font le camino parce que cela fait bien sur un cv?…Ton oncle travaille en ce moment sur les églises romanes d’Espagne. Si tu découvres des merveilles, dis-le lui, il t’en sera très reconnaissant!

      • Marie-Paul écrit: « la vieille tante bien désagréable… ». On sait que c’est faux, mais ça me rappelle une lecture d’histoires de famille rédigées par la même M.P., lecture où il est déjà question de tantes du genre. Y aurait-il de l’atavisme ?

        Attention, j’ai écrit M.P., mais rien à voir avec la Military Police:
        – Marie-Paul c’est la police du pluriel des mots en « isse »,
        – c’est la gendarmette de l’éperluet,
        – la schmidt des substentifs,
        – la contractuelle du Bécherel,
        – la pervenche des écrivains du dimanche,
        – la condé des passés surcomposés,
        – bref, celle qu’on appelle quand on a perdu Ornicar.
        Et toujours gratostement, elle reprend l’enfant qui a mal conjugué.

        C’est l’occasion de te remercier, chère Tataripôle, de parfaire le travail de notre pauvre mère, qui ne savait plus où donner du Bled…

  3. Courage, Loutre ! Google maps m’a dit qu’il te restait un peu moins de 400 km …
    Tu y seras peut être pour la fin d’année … hum, ca risque d’être un peu speed !
    En tout cas, joyeux Noël à toi et toute ta famille qui lit et commente tes articles 😉
    Bises de la famille W.

  4. à raison de 44km/jour tu devrais etre à St Jacques le 31 au soir….mais bon, çà risque de faire beaucoup, quoique le sprint final…..l’euphorie des derniers km donne parfois des ailes….?
    bon courage, bises Clotilde

    • En Espagne, ce serait bien mieux que tu arrives pour le 6 janvier ! ce sont les rois mages qui apportent les cadeaux ! Tu devrais rencontrer des processions le 5 janvier après-midi : Melchior, Balthazar et Gaspard défilent dans les rues ! Une autre tradition il faut mettre une friandise dans tes chaussettes ou chaussures pour remercier les rois ! plus tu chausses grand, plus il y a des cadeaux. Malheureusement, chez nous nous avons des petits pieds !!
      Ton grand-père serait tellement que tu arrives le 6 janvier pour ses 80 ans !!!
      bisous mon chéri, marche comme tu le peux ! Nous pensons tous à toi.

  5. Si tu mets un bonbec dans ta grolle le matin, choisi bien le genre: en marchant, un La Vosgienne sera moins doux qu’en bouche, un Kréma un peu glissant sous le talon, des tic-tac gênants entre les doigts de pieds. J’opterais pour du fil acidulé, en cas de rupture de lacet… mais il faudra être motivé pour le becter à l’arrivée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s