53ème étape : Burgos Hornillos-del-Camino

Aujourd’hui, pour la première fois, j’ai croisé des pèlerins en retour. Ils étaient partis de chez eux à pieds, ils revenaient de la même façon. Très classe.

Il y avait d’abord deux jeunes. Le premier était un espagnol qui semblait marcher sur des œufs. J’estimai une demi-douzaine d’ampoules par pied.

La seconde était une espagnole, toute jeune et mignonne. Elle se promenait avec un garde du corps, un gros chien tout velu.

Le troisième était le plus étrange : un vieux, avec une barbe d’au moins six mois. Il s’aidait d’un gros bourdon qui semblait très lourd, et un chiot le suivait tant bien que mal. Je saluai et tentai de converser, mais le bonhomme n’était pas très engageant. Il ne répondit que d’un « yes » à ma question « back home ? » . Pour le reste, je n’eus droit qu’à des grognements.

C’est étrange. Je n’ai croisé que trois pèlerins de retour, trois le même jour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s