50ème étape : Nájera Santo-Domingo-de-la-Calzada

Aujourd’hui, j’ai compris que les montagnes chauves de la Rioja sont les seules forces terrestres à résister au vent qui souffle par ici. Il est si fort que même les oiseaux surpris par mes pas font du sur-place en essayant de fuir.

Depuis Pampelune, je marche seul – comme dans la chanson de J-J Goldman. À l’albergue, j’ai tout le temps de m’installer. J’imagine passer la nuit seul dans les immenses dortoirs mais toujours, quand vient la nuit, débarquent les trois coréennes.

Elles sont étonnantes, ces coréennes. Elles se sont rencontrées sur le Camino, parties le même jour, par hasard. Deux viennent de finir leurs études, l’autre se donne une année spirituelle, comme elle dit, mettant en pause des études en littérature coréenne. Que se passe-t-il en Corée pour que des jeunes filles viennent ainsi se perdre dans l’hiver espagnol ? Il paraît qu’il y en a de plus en plus, des coréens qui s’usent les pieds sur le Camino.

Chaque soir je les vois épuisées arriver à l’étape. Il y en a une qui marche en baskets. Je me dis qu’un jour elles vont s’abîmer, je leur conseille de ne pas marcher plus de 30 kms le lendemain, mais elles sont toujours là.

Puis elles vont à la messe, à l’épicerie, en marchant en canard et sans rien perdre de leur bonne humeur, avec des rires, des ooooooh ! et des aaaaaah !

Santo-Domingo-de-la-Calzada est encore une ville fondée pour les pèlerins, autour d’un hôpital qui leur était réservé. C’est ici qu’eut lieu un des miracles les plus populaires du Moyen-Âge. Un pèlerin, accusé à tort d’un vol puis pendu, fut retrouvé plusieurs jours plus tard vivant, toujours suspendu à la potence mais soutenu par Santo Domingo lui-même. Quand on raconta cette histoire au magistrat qui l’avait condamné, il ne voulut pas y croire. Immédiatement, le poulet rôti qu’il était en train de manger retrouva sa vie, ses plumes, et s’envola. Suprême punition pour l’incrédule…

J’ai dû faire un truc de mal, pour être privé de rillettes depuis une semaine.

Publicités

11 réflexions au sujet de « 50ème étape : Nájera Santo-Domingo-de-la-Calzada »

  1. Si la prochaine fois que vous mangez des rillettes celles-ci se transforment en cochon, oie ou canard, et s’enfuient, alors là, vous pourrez vous dire que vous avez sans doute fait quelque chose de mal…

  2. Ca fait deux jours de suite que tu racontes une histoire (a priori) un peu dingue. Ca rappelle l’Italie, la Provence, bref, tu es au SUD. Et les gens, ils brodent, c’est culturel. C’est à la fois génial et indispensable parce que gratos: aucune subvention façon Kultur-Jack.
    En plus ils ont dû historiquement profiter des histoires colportées par les pélerins, d’où la richesse imaginative.
    J’aime cet art qui fabrique à chaque patelin sa légende un peu dorée. Et en même temps j’aime croire qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Et alors quand on en vient à avoir, POUR L’HISTOIRE et mille ans après, un couple de gallinacés dans l’église, mais alors c’est le top. Ils sont PTG sans le savoir…

    Tu peux continuer la chronique !
    Bonne route frangin.

  3. Mes parents avaient rapporté d’un périple en Espagne une poterie, un coq magnifique, avec une crète bien rouge.
    Ils m’avaient dit que c’était le coq de Barcelos et que la même légende y était associée
    Je n’en sais pas plus mais je vais me renseigner

  4. Vianney, cher ami,
    Bonne journée!
    Chaque jour nous avons lu votre récit de voyage, nous les trouvons tres intéressant.
    Marc est aujourd’hui de retour sur le camina a Puerte la Raina et parti de Pampeluna.
    Faites un bon voyage et sinceres salutations.
    Les parents de Marc.

    • Toutes mes excuses pour les fois où j’ai taquiné les Hollandais !
      Chez nous on dit: « qui aime bien, taquine bien ».

      Vous voudrez bien remercier Marc d’avoir accompagné mon frère, ceci nous a aussi rassuré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s