48ème étape : Torres-del-Rio Logroño

Aujourd’hui, seul dans les montagnes arides, j’ai testé les services d’Écho-mail.

Les Grecs déifièrent l’Écho, sans doute par pure modestie, car le phénomène s’explique assez bien par n’importe quel quidam à l’ego suffisamment développé.

En effet, il suffit de savoir que l’émetteur dispose d’un avatar sur chaque versant de montagne, lequel répète le message dès qu’il le reçoit, à l’instar d’un relais de sémaphore. Vous pouvez par ce biais communiquer par toute la Terre, sauf si l’un des avatars est endormi, ce qui arrive très fréquemment en raison des fuseaux horaires. C’est pourquoi l’écho n’est pas très fiable.

Mais comme le téléphone en pots de yaourt utilisé par les enfants, cette fiabilité médiocre peut s’avérer pratique quand on a un secret sur le cœur et que la Pudeur et la Vérité s’en disputent le silence ou la révélation. On peut alors choisir le Hasard être l’arbitre du match.

Tendez l’oreille, vous avez peut-être un message sur votre boîte Écho-mail…

Logroño c’est très joli. Mais je n’arrive pas à me faire au rythme espagnol. Quand j’arrive dans une ville vers 13 heures, c’est le moment où tout ferme. Je me retrouve à errer dans les rues en attendant qu’un gîte ouvre. Ça ne manque jamais, dès que je vagabonde un peu, un type tente de me vendre de la marijuana.

Comment dit-on, en Espagnol : « non merci, je plane très bien sans ta camelote » ?

Publicités

4 réflexions au sujet de « 48ème étape : Torres-del-Rio Logroño »

    •  » L’Air et la Terre avaient une fille : Écho. Cette charmante nymphe vivait dans les bois aux côtés de la déesse Artémis. Elle allait de rivières en torrents ; les arbres lui servaient de toit, la mousse et les jeunes pousses de lit. Elle ne connaissait ni tourment ni ennui. Un jour qu’elle babillait avec les autres nymphes, Écho fut accusée pas la grande déesse Héra d’aimer son époux infidèle. C’était une injustice, mais Héra, aveuglée par la colère, refusa d’écouter Écho, qui l’implorait. « Tu veux donc avoir le dernier mot ! », clama la déesse, folle de rage. Son châtiment ne tarda guère : bientôt, la nymphe devint incapable de parler. Ni phrase ni rire ne sortait plus de sa bouche. Elle répétait seulement les derniers mots qu’elle entendait.

      Narcisse était un garçon tellement plaisant que toutes les nymphes et toutes les jeunes filles espéraient recevoir de sa part un baiser. Mais le jeune homme était indifférent aux beautés qu’il croisait. Un jour, Narcisse se perdit en forêt et dit : « est-ce qu’il y a quelqu’un ? ». Écho répondit : « il y a quelqu’un ». Narcisse appela : « réunissons-nous » et Écho répliqua : « unissons-nous ».
      Écho tomba alors amoureuse de Narcisse, mais plein de vanité et ne pouvant s’intéresser qu’à lu-même, il la rejeta.
      ici les versions diffèrent. Est-elle morte de chagrin ? A-t-elle assistée, impuissante, au châtiment de celui qu’elle aimait ?
      Émue par le chagrin sincère de la nymphe, la déesse Némésis se résolut à la venger, en donnant à Narcisse de voir son reflet dans une fontaine. Comme vous le savez, il s’y noya. » La seconde version déclare qu’en larmes, la pauvre Echo répéta incessamment les dernières paroles de Narcisse à son reflet : « Adieu »

  1. Salut Vianney,
    Avec notre retour de coopé, notre réinstallation, je n’ai pu prendre ton blog qu’à la 30ième étape.
    Hier soir, je me suis lancé et ai lu les 29 premières stations de ton chemin de … joie.
    Quel régal de te lire, de suivre, de lire les commentaires de tes frangins et autres amies.
    Merci pour tout cela. Si tu passes par la Lorraine à ton retour, tu pourrais y trouver sabots à tes pieds.
    Ahlan bik, welcome, willkommen, je te le fais pas en Espagnol vu que t’as pas l’air de maîtriser 😉
    Bises de la famille,
    Raphaël et Marie-Laure par dessus mon épaule.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s