45ème étape : Pamplona Puente-la-Reina

Aujourd’hui, le soleil brillait de toute ses forces dans un ciel sans nuage. Au sommet de l’Alto de Perdon, j’ai pu jouer au roi du monde. Le vent soufflait très fort dans les éoliennes en file indienne sur la crête de la montagne ; ce sont elles, certainement, qui font tourner la Terre.

Pour la première fois depuis des semaines, je marchais seul. Les moments de discussions sont remplacés par des moments de divagations. Après une bonne demi-heure à chanter Puenta la Reina sur l’air de Guantanamera, j’ai trouvé que l’Espagne avait quand même de grandes similitudes avec le Tchad (les bichons qui me liront comprendront, j’en suis sûr) :

  • Dans les deux pays, au bar, on jète ses déchets par-terre. C’est impoli de croire qu’il n’y aura personne pour les ramasser.
  • Dans les deux pays, des marchands ambulants africains viennent vendre de la pacotille aux clients assis en terrasse.
  • Dans les deux pays, il n’y a pas d’épiceries, seulement des alimentations.
  • Dans les deux pays, on est un fanatique : soit du Barça, soit du Réal.
  • Dans les deux pays, une bonne partie du développement est financé par l’Union Européenne.

Puenta la Reina est le point de jonction avec la route venue d’Arles. Désormais, je peux dire que je marche sur le Camino Francès.

Publicités

7 réflexions au sujet de « 45ème étape : Pamplona Puente-la-Reina »

  1. L’Alto del Perdon ! « là « où se croise le chemin du vent avec celui des étoiles » ! Magnifique !
    Avez-vous fait le crochet pour admirer l’église d’Eunate. Le célèbre pont de Puente la Reina (que vous franchirez certainement demain fût construit au XIè S. pour faire face à l’affluence des pèlerins.

  2. Quelle santée retrouvée, quel enthousiasme
    Tu as vraiment passé une frontière, comme si le passage en Espagne avait transformé le pélerin et que les difficultés avaient cédé la place à l’émverveillement
    On retrouve le ton de la Catiche au Tchad

    Bonne route, belle journée

  3. Les éoliennes font non seulement tourner la terre mais elle font aussi briller le soleil … Comme quoi, tout marche à l’électricité …

    Je vous laisse, il faut que je change la pile de mes plantes vertes … Les mauvaises langues qui y verraient une allusion au pacemaker de certains de mes collègues sont vraiment méchants. Il est vrai que certain ont une activité relativement faible mais de là à les comparer à des chlorophylliens …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s