43ème étape : Roncesvalles Zubiri

Aujourd’hui, j’ai eu des nouvelles des deux gars coincés dans la montagne hier soir, ceux qui avaient tenté de me convaincre de les suivre.

Le premier arriva dans la nuit, après que les pompiers furent alertés. Il avait abandonné l’uruguayen, trop faible pour continuer, et qui s’était résigné à passer la nuit sous la neige, blotti dans son sac de couchage. Les pompiers le repérèrent et l’obligèrent à continuer allégé de son sac à dos.

Ce matin, je suis parti le dernier de Ronceveaux, et je l’ai croisé sortant d’une pièce annexe du refuge. Je lui demandai simplement « ¿ Que tal ? », il me répondit d’un geste de ne plus poser de question. Ce soir, il n’est pas au gîte de Zubiri.

En redescendant des montagnes, j’étais vraiment heureux de quitter la neige et de retrouver les feuillus. La marche en devint soudainement beaucoup plus facile.

Demain, la route vers Pampelune sera plus courte et plus facile. J’attends avec impatience le moment de la dégustation de quelques tapas, calé dans un coin bien au chaud.

Publicités

Une réflexion au sujet de « 43ème étape : Roncesvalles Zubiri »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s