41ème étape : Ostabat Saint-Jean-Pied-de-Port

Aujourd’hui, j’ai reçu des nouvelles du Tchad, envoyées au presbytère de Saint-Jean-Pied-de-Port. Un immense MERCI à tous ceux qui ont participé à cette magnifique surprise. Il ne doit pas y avoir beaucoup de tchadiens sur le chemin de Compostelle, et parfois je me plais à imaginer que j’y représente le Tchad.

J’ai marché jusqu’à ce jour plus de 1000 kilomètres : la moitié seul, et le reste avec Marc, mon pote de Gouda. Nous nous sommes bien entendus, alternant très naturellement les temps de silence et de discussion. Il était l’intendant et moi l’éclaireur.

Soudain, à Saint-Jean-Pied-de-Port, l’organisation est bouleversée. Dans le refuge, nous trouvons cinq espagnols et un gars venu d’Uruguay, tous ici pour leur premier jour de marche, demain. Au milieu de tout ce monde, nous nous sentîmes un peu perdus, et je vis des larmes dans les yeux de Marc, qui faisait son deuil de plus de 2000 kilomètres de marche presque en solitaire. Nous entrons maintenant sur l’autoroute pèlerine espagnole.

Nous avons interdiction de passer par la route Napoléon demain, car le col est enneigé. Malgré cela, l’Urugayen veut l’emprunter, mais pas seul, et tente de nous entraîner dans l’aventure. Moi qui ai des kilomètres dans les jambes, je sais que l’aventurier met tout en œuvre pour atteindre le plus sûrement son rêve. Et mon rêve, c’est Santiago ; pas la route Napoléon.

Pour les capgéminiens qui me suivent, voici mon CRA :
– Avancement : 1015 kms environ
– RàF : 820 kms environ
Je ne parle pas en jours-homme. Pour l’instant dans mon monde, l’unité de temps, c’est l’éternité, nananère !

NB : je ne sais pas comment se comportera mon téléphone en Espagne. Je maintiendrai le rythme d’un billet par jour, mais il se peut que je ne puisse pas mettre à jour quotidiennement le blog.

Publicités

14 réflexions au sujet de « 41ème étape : Ostabat Saint-Jean-Pied-de-Port »

  1. Déjà à St Jean Pied de Port ! J’ai l’impression que c’était hier que vous passiez à Arcy. Bon courage à vous pour la traversée des Pyrénées demain.

  2. ¿ Quando se come aquí ?
    10 $ que tu sais d’ou vient mon unique phrase espagnole…

    Bon courage pour les Pyrénées. Dis-toi que c’est comme le Bugey, mais en plus pointu, ou comme la Beauce mais légèrement penché.
    Louis Bodin prévoit de la neige en plaine. Tu vois de la neige? Tu es donc en plaine.

    Une fois de plus tu es sage: tu n’es pas là pour faire une performance mais pour aller au bout, porter les prières de ceux que la route t’a fait rencontrer. D’une pierre deux coups, tu ménages en sus ta Matouze.

  3. De mon côté, j’ai reçu de France à peu près le même type d’enveloppe avec plein de lettres de France, envoyées en octobre par ma soeur. Et je confirme, c’est tellement chouette… En la recevant, je me suis dit « cool, maintenant je connais la prochaine réaction de Vianney ! »
    Ton rêve n’a jamais été aussi proche ! Bon voyage en Espagne, beaux chemins… ne reste pas expatrié trop longtemps cette fois.

  4. Merci Vianney de nous faire participer et surtout rèver de l’aventure, dans nos bureaux bien chauffés
    Bon courage mais je sens déjà pointer l’expérience
    Tu n’es plus le novice qui prenait le départ et faisait les kilomètres sans y réfléchir
    Il vaut mieux arriver que de partir affronter la neige dès aujourd’hui
    Bravo en tout cas et merci pour ces pensées à tes anciens collègues
    Kenavo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s