17ème étape : Gargilesse Crozant

Aujourd’hui, le brouillard a fait la grasse matinée. Alors je n’ai – presque – rien vu.

Mais j’ai tout entendu !

Je voulais prévenir de mon arrivée la mairie de Crozant, afin de connaître les modalités pour récupérer les clefs du gîte municipal réservé aux pèlerins. Quelqu’un décrocha le téléphone et sembla immédiatement m’oublier. J’étais témoin auditif involontaire d’une colère magistrale d’un administré. Un gars criait sur son maire à propos de je ne sais quel sujet, et il y allait de bon cœur, à coups de menaces de toutes sortes.

Moi je voulais juste les clefs. Je tentais des timides « allô ? » qui n’eurent aucun succès. J’attendis deux minutes et raccrochai, plus gêné que déçu.

Je rappelai quelques instants plus tard. Cette fois on m’entendit mais on m’expliqua sèchement qu’il n’était pas possible de profiter du gîte « parce qu’on est lundi ». C’était sans doute une excellente raison, quoiqu’il en fût je compris parfaitement que je n’arrivais pas dans un bon jour…

Les autres hébergements à « tarif pèlerin » sont tous fermés. C’est donc la deuxième fois en trois jours que je me trouve condamné à l’hôtel, ce qui n’est pas prévu dans mon budget.

Il y a une grande disparité de la qualité d’accueil selon les étapes. Des très petits villages se mettent en quatre pour les pèlerins, et des villes plus grosses ne s’en préoccupent pas vraiment. J’espère que la mésaventure d’aujourd’hui ne se répétera pas.

Publicités

3 réflexions au sujet de « 17ème étape : Gargilesse Crozant »

  1. C’est bizarre que tu aies tout entendu 🙂 : le maire de cette commune porte un nom qui fait que tu n’aurais pas dû entendre !!? !!! Bon rien ne dit que c’était monsieur le maire. Bravo au site internet de la commune : ils sont pourtant fiers des pèlerins ! Mais bon, un bon pélé = petits soucis. Certaines de tes prières vont être exaucées. Merci mon Viann.

  2. Cargilesse-Crozant : 19Km d’après Mappy, par la route évidemment
    Et par les chemins ?
    Tu poursuis à l’allure habituelle ou tu as levé le pied ?
    « chi va piano, va sano e va lontano »
    n’est ce pas ? A moins que ce soit mon grand age qui me glisse ce genre de réflexions.
    Evidemement si tu dors à l’hotel tous les jours il vaut mieux réduire le nombre d’étapes
    Bon courage

    • En fait cette étape était prévue comme telle sur mon guide. Bien sûr je peux toujours m’adapter, mais à mon avis ce n’était pas un hasard qu’elle soit courte (comme d’autres d’ailleurs) :
      – d’abord pour faire quelques étapes « reposantes » de temps en temps, même les plus sportifs en ont besoin.
      – ensuite parce qu’au bord de la Creuse, on ne peut pas avancer très vite. Les chemins sont à certains endroits très escarpés.
      – enfin et surtout parce que dans ce département, pousser jusqu’au prochain village revient parfois à marcher 10kms, et encore, on n’est pas sûr d’y trouver un accueil…

      Tout ça ce n’est pas plus mal pour le repos de ma jambe. J’ai marché un peu plus aujourd’hui, de Crozant vers la Souterraine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s